Les actus du 52e Congrès confédéral

Newsletter du 16/11/15

Le 52e Congrès CFTC ouvre ses portes

C’est demain que s’ouvre à Vichy le 52e congrès de la CFTC. Malgré les dramatiques événements qui ont endeuillé la nation vendredi, la CFTC, persuadée que seules la fraternité et l’unité permettront de surmonter ce drame, a choisi de maintenir cette rencontre.

Le congrès sera l’occasion pour les 1250 congressistes de faire le bilan de ces quatre dernières années et de tracer de nouvelles perspectives. Cette année, le débat portera sur la motion d’orientation intitulée : «Dans un monde en bouleversement, construisons un nouveau contrat social ».
Durant cette rencontre, les objectifs seront : d’établir un bilan de l’action écoulée en se prononçant sur le rapport d’activité et financier ; de renouveler les instances dirigeantes ; de fixer les orientations pour l’avenir (motion d’orientation et d’organisation).
De nombreux invités sont attendus : partenaires, journalistes, mais aussi personnalité du numérique, économiste, entrepreneurs qui eux, illustreront par leur expérience les propos de la motion d’orientation. Le Premier ministre et la ministre du Travail devraient également intervenir ce vendredi. Une occasion de rappeler que la CFTC compte dans le paysage social français.​

Bienvenue sur le stand confédéral !

Il comprend trois espaces d’information ciblée pour les congressistes.

Sur l’espace Communication et Boutique sont présentés les outils à destination des militants ainsi que les publications s’attachant à valoriser les actions de terrain. Le catalogue des produits et objets CFTC est également consultable, avec possibilité de passer commande en direct – les agendas 2016 sont d’ores et déjà disponibles ! Côté ludique, une animation photo sur fond de campagne TPE est proposée.
Élections professionnelles ; outil « parcours électoral » : le service Organisation répond à toutes les questions des congressistes. Une assistance en direct est même organisée pour les démarches suivantes : Inaric, publication des comptes, gestion des affiliations, procédure de validation des assemblées générales…
Troisième espace : celui dédié à la formation syndicale. Responsables de formation et membres du service confédéral y expliquent le dispositif et l’offre actuels. Guide et goodies y sont offerts, tout comme l’opportunité de s’essayer au quiz « formation » !

Nos partenaires

Ils sont 21 à avoir choisi de s’engager en tant que partenaires du 52e Congrès confédéral. 21 partenaires qui, pendant les quatre prochains jours, vont accueillir les militants dans l’espace Exposition.

Au programme, bien sûr, du divertissement : jeux-concours, massages, animations en lien avec la santé… Mais, surtout, beaucoup de renseignements et de prises de contact ! Essentiellement issus de la protection sociale et de l’économie sociale et solidaire, les partenaires vont pouvoir jouer à plein leur rôle d’experts de leur domaine, d’apporteurs d’informations et de services, au plus près des actions et des attentes du mouvement. Entre mardi et mercredi, dix d’entre eux tiendront des ateliers thématiques sur lesquels nous reviendrons plus en détail, dans les prochaines éditions de cette Lettre.

 

Newsletter du 17/11/15

Bilan 2011-2015

Aujourd’hui, la secrétaire générale a présenté le rapport d’activité, dressant ainsi le bilan des quatre années écoulées.

 « Quatre ans où la CFTC a proposé, convaincu, obtenu des avancées, pour les femmes et les hommes, les actifs, les demandeurs d’emploi, les jeunes et les retraités (…). Quatre ans où les valeurs que nous défendons sont apparues encore plus nécessaires, quatre ans où nous avons travaillé pour continuer de progresser. » Tels sont les propos introductifs de Pascale Coton, qui présentait ce matin le rapport d’activité aux congressistes. En effet, la CFTC a œuvré à la sécurisation des parcours professionnels, au pacte de responsabilité des entreprises, à la facilitation de l’accès au logement pour favoriser l’accès à l’emploi et à la création du compte personnel de formation... En matière de communication, elle a modernisé ses pratiques : présence renforcée dans les médias (web et gratuit notamment), développement de l’« e-cftc » (e-lettre confédérale, Twitter, Facebook). Concernant le développement, la Confédération a initié une campagne d’adhésion et d’implantation, une campagne TPE en 2012, et soutenu les fédérations qui préparaient les élections professionnelles de la fonction publique en 2014.

Rajeunir le syndicalisme

Contacter les jeunes, les sensibiliser au syndicalisme, se démarquer des autres organisations syndicales : voilà les thèmes débattus dans l’atelier « Comment développer la CFTC parmi les jeunes ? ». 

30 % des adhérents CFTC ont moins de 35 ans soit 16 000 jeunes. Il a été pointé qu’ils ne sont pas opposés au syndicalisme. « Ils attendent de nous des solutions concrètes à leurs problèmes de chômage ou de logement. » Parmi les pistes à privilégier, la CFTC favorise les rencontres entre jeunes, militants et acteurs de l’entreprise (Social speed dating, Quinzaine du Bleu). La commission Jeunes et la CFTC Cadres ont déjà signé une convention avec l’association Nos Quartiers ont des talents, qui permet à 70 % des jeunes qu’elle accompagne d’accéder à un CDI. Comme les jeunes sont exigeants et difficiles à toucher, « il ne faut pas hésiter à les contacter dès leur entrée dans l’entreprise et les suivre grâce à des appels de courtoisie. Si on les accompagne, l’adhésion se fera naturellement », conclut Vladimir Djordjevic, l'un des membres de la commission Jeunes.

Les ateliers partenaires

Cinq ateliers se sont tenus cet après-midi, orchestrés par les partenaires de la CFTC. Au cœur de ces débats figuraient les grands enjeux sociaux actuels.

En écho à la motion d’orientation qui sera débattue jeudi, le groupe Up a décidé d’aborder la manière dont le numérique et les nouvelles pratiques qui en sont issues révolutionnent le monde du travail. Humanis a choisi, pour sa part, de redonner à la protection sociale une perspective européenne, tandis que l’INPC traitait de l’évaluation du niveau de dépendance par un médecin-conseil. Du côté de Mutex, il s’agissait d’examiner si les réponses à apporter en termes de santé et de prévoyance devaient être d’ordre solidaire ou assurantiel. Enfin, AG2R a rappelé les contraintes et enjeux à l’œuvre actuellement en matière de retraite.​

 

Newsletter du 18/11/15

Le point sur les finances et les adhésions

Aujourd’hui, Bernard Sagez, trésorier confédéral, a fait le point sur le rapport financier et sur les adhésions. Il a également proposé une motion financière précisant les modalités de la cotisation.

Avec un résultat déficitaire en 2011 d’environ 1,9 million d’euros, la CFTC a suivi plusieurs pistes pour reconstruire ses fonds syndicaux : nouvelles procédures sur les dépenses, rigueur budgétaire interne, etc. Ces efforts ont permis de dégager un résultat sur les trois années suivantes de plus de 2 millions d’euros, et donc de faire évoluer les fonds syndicaux à plus de 4 millions. Ainsi, les bases sont saines, les fondations financières consolidées. Concernant les adhérents, la CFTC en dénombre entre 135 000 et 140 000. Profil type ? Un homme de 48 ans, non cadre, travaillant dans le secteur des commerces et services en Île-de-France. Les femmes représentent quant à elles 44 % des adhérents CFTC. Enfin, le congrès a voté la proposition du Conseil confédéral : la cotisation mensuelle minimum de 2016 à 2019 sera égale au Smic horaire en vigueur au 1er janvier de l’année précédente. Par exemple, en 2016,  pour un revenu mensuel brut se situant entre 1 et 1,5 Smic, la cotisation annuelle s’élèvera à 115,32 € (9,61 € par mois).

Rapport d’activité : réactions des délégués

Neuf questions ont été posées aujourd’hui à la secrétaire générale, Pascale Coton, suite à la communication qu’elle avait opérée, mardi, du rapport d’activité 2011-2015. Voici la synthèse de sa réponse.

Concernant la représentativité de la CFTC, Pascale Coton a souligné, chiffres d’implantations et d’élections à l’appui, les résultats « plus qu’encourageants » obtenus. Elle a d’ailleurs confirmé la nécessité d’une « vraie campagne officielle de communication » sur les élections dans les TPE. La situation des retraités a aussi été abordée : Pascale Coton a annoncé la constitution imminente d’un « groupe de travail destiné à préparer chaque débat », groupe dans lequel l’Unar aura toute sa place. Face à la criante précarité de certains retraités, il a été rappelé que la CFTC a toujours défendu un revenu de dignité. Quant à la signature par la CFTC du relevé de conclusion de l’accord sur le pacte de responsabilité, Pascale Coton a précisé qu’il s’agissait de « restituer aux entreprises des marges avec lesquelles elles sont censées investir, donc relancer l’emploi. (...) Au regard des derniers chiffres dont nous disposons, il semble que la croissance redémarre ; certes trop lentement, mais c’est un début. En cela, ils nous donnent raison ».

Les ateliers partenaires

Cinq ateliers majeurs sur les thématiques sociales contemporaines ont été organisés cet après-midi par les partenaires de la CFTC.

Prévention santé : tel était le thème retenu par Malakoff Médéric qui a développé son initiative baptisée « Entreprise Territoire de santé@ ». Klésia s’est également penché sur la protection sociale des salariés, en décryptant les changements à opérer en 2016 suite aux évolutions réglementaires. Côté Ocirp, on s’est attaché à prévoir comme à gérer la dépendance, sachant qu’elle concerne déjà 4 millions de salariés aidants, stressés et contraints d’aménager leur temps de travail. Secafi s’est adressé notamment aux membres des instances représentatives du personnel, en explicitant ce qui change en termes de dialogue social dans les entreprises et les manières de s’y préparer. Enfin, la Macif a rappelé les services fournis aux adhérents CFTC, pour sécuriser et soutenir tout à la fois leur engagement militant.

 

Newsletter du 19/11/15

La motion d’orientation adoptée !

« Dans un monde en bouleversement, construisons ensemble un nouveau contrat social. » Tel est l’intitulé de la motion d’orientation présentée cette année et adoptée à une très large majorité.

L’humanité est confrontée à trois types de bouleversements : le changement climatique, la généralisation du numérique et l’émergence de la robotique. Leurs impacts, déjà notoires dans le monde du travail, ne cesseront de se développer. Face à ces mutations majeures, plutôt qu’une attitude de rejet ou d’indifférence, la CFTC a choisi d’anticiper et, par là même, d’être en capacité de mieux protéger les salariés exposés aux changements en cours. Une posture qui a convaincu les  délégués porteurs de mandat, puisqu’ils ont, dans une large majorité, voté la motion. Le Conseil confédéral avait au préalable modifié le texte pour y intégrer les amendements proposés par les structures. L’unique amendement à ne pas avoir été retenu par le Conseil a, conformément à la procédure, été exposé en plénière, avant d’être également écarté par les votants.

Réformes territoriales et des branches : quels impacts ?

La refonte en cours des régions d’une part, des branches professionnelles de l’autre, contraint les structures CFTC à s’adapter.

Lors de la présentation de la motion d’organisation, Bernard Sagez, trésorier confédéral, a pointé deux évolutions qui affecteront l’architecture du mouvement : le passage à 13 régions métropolitaines en 2016 et la réduction du nombre de branches de 700 à 200 d’ici deux ans. Rassurant, Bernard Sagez a fait savoir que la Confédération accompagnerait les UR concernées par la réforme administrative dans le choix de l’organisation la mieux adaptée. Mais il a aussi rappelé qu’elles devraient être constituées avant le prochain Congrès confédéral de 2019. « Il ne faut pas casser ce qui fonctionne. Les structures qui le souhaitent seront bien sûr accompagnées vers une mutualisation des ressources. » Idem dans les branches, où les fédérations examineront ensemble ce qui est le plus judicieux en termes d’implantation : il faut d’ores et déjà veiller à ce que ces refontes ne fassent pas perdre à la CFTC une part de sa représentativité. Cette motion a été votée et adoptée.

Partenaires CFTC : des films d’anticipation !

Dans le cadre du Congrès confédéral, neuf partenaires de longue date de la CFTC ont accepté de se mettre en scène pour une courte vidéo – moins de deux minutes – les projetant dans l’avenir.

Ainsi Mutex, l’INPC, l’Ocirp, Klésia, la Macif, AG2R la Mondiale, Malakoff Médéric, Humanis et, enfin, B2V ont joué le jeu du questions/réponses face caméra : qui êtes-vous ? Comment souhaitez-vous voir évoluer votre partenariat avec la CFTC ? Comment vous inscrivez-vous dans la perspective de construction d’un nouveau contrat social, tel que développé dans la motion d’orientation de la CFTC ? Leurs visions de l’avenir sont largement diffusées lors des plénières, sur le stand confédéral comme sur leurs stands respectifs, et sur le web (Dailymotion et le site du Congrès : cliquez ici). Une nouvelle façon, pour ces apporteurs d’informations et de services, de réaffirmer leur expertise en anticipant les mutations qui seront à l’œuvre demain.