La CFTC, un syndicat de construction sociale

La CFTC s’inspire des principes de la morale sociale chrétienne pour participer à la construction d’un monde plus juste et plus humain. Ayant conscience d’une fraternité universelle entre les hommes, elle prône le respect de la dignité et la reconnaissance des droits de tous, et en particulier ceux des plus démunis. La CFTC fait le choix de la solidarité.

De ces principes de solidarité découlent la nécessité de servir non les seuls intérêts particuliers ou les groupes de pression mais le bien commun. Il s’agit de favoriser l’épanouissement de chaque homme et de chaque groupe, d’opter pour le développement durable, d’avoir conscience d’être collectivement responsables vis-à-vis de l’avenir…

Pour la CFTC, dans un monde en bouleversement, ne pas évoluer est dangereux, surtout pour les plus fragiles. Ces réformes doivent donc continuer de s’écrire et de s’appliquer : mettre la croissance économique au service de tous (le développement de l’emploi et une croissance durable permettent la cohésion sociale et l’épanouissement de chacun), créer un cadre de vie favorable aux familles (conciliation des différents temps de vie du salarié), poursuivre l’élaboration d’un nouveau statut du travailleur (continuité des droits du salarié – rémunération, formation, protection sociale -, association des salariés à la vie de l’entreprise…).

La subsidiarité, autre principe fondamental, s’inscrit dans cette recherche de la solidarité : donner la liberté d’action aux personnes, aux communautés de base ou aux corps intermédiaires (familles, entreprises, associations, collectivités territoriales…). Les niveaux supérieurs, national et européen, sont là non pour les brider mais pour les défendre et coordonner leurs actions.

Telle est la définition du syndicalisme de construction sociale qui lui est propre.

En 2015, plus que jamais portée par ses valeurs, la CFTC se mobilise pour accompagner les salariés et leurs familles dans la société d’aujourd’hui et de demain, au moment où le monde connaît des bouleversements : le changement climatique fait aujourd’hui l’objet d’un large consensus, le numérique et l’économie de partage se généralisent, la robotique émerge. Ces changements impactent déjà la vie professionnelle et personnelle des salariés.

Du fait de ces bouleversements, en effet, des emplois évoluent ; certains disparaissent, d’autres sont à créer. La CFTC, syndicat de construction sociale, veut anticiper ces changements. Tel sera pour elle l’enjeu du congrès 2015 et des quatre années à venir. La motion d’orientation de ce congrès vise à fixer un cadre au nouveau contrat social qu’elle appelle de ses vœux. Ce texte devrait être au cœur des discussions avec les autres partenaires sociaux et avec l’Etat.

Le site de la Confédération française des travailleurs chrétiens.